Les principes actifs

Les principes actifs d'une plante sont les composants naturellement présents dans cette plante ; ils lui confèrent son activité physiologique principale. Ces composants sont souvent en quantité extrêmement faible dans la plante : ils représentent quelques pour-cent à peine du poids total de celle-ci, mais ils sont souvent en association avec d'autres molécules et nutriments qui pondèrent, modulent et complètent leurs effets. C'est la notion de " Totum " qui permet aux plantes d'avoir une telle richesse et autant d'intérêts.

Dans certains cas il est judicieux et utile de réaliser une extraction (qui devra être réalisée dans des conditions et avec des solvants naturels tels que l'eau, la glycérine végétale ou l'alcool) pour isoler la fraction la plus intéressante et active de la plante. Ainsi, on disposera sous un volume très restreint, de l'essentiel du végétal. De plus, libérés de leur support végétal, les principes actifs sont souvent mieux et plus vite assimilés par l'organisme.

La diversité de ces molécules nous empêche d'en faire une énumération complète, beaucoup d'ailleurs n'ont encore, probablement, jamais été identifiées.

Rappelons que les éléments décrits dans ces pages sont des molécules végétales créées naturellement par les plantes elles-même et ce dans des proportions infinitésimales. Les faibles doses et leur synergie avec d'autres molécules dans le végétal atténue un éventuel effet indésirable de la molécule seule.

Elles sont citées ici dans le but de mieux appréhender, comprendre et utiliser les activités de chacune d'elle et en particulier un des extraits le plus actifs, l'huile essentielle.

Les huiles essentielles exigent une certaine précaution d'emploi. Les composants biochimiques des huiles essentielles qui en font les caractéristiques agissent en synergie moléculaire. Seules doivent être utilisées des huiles essentielles véritables, c'est-à-dire non reconstituées synthétiquement, et sourtout extraites à la vapeur d'eau ou par pression à froid.

Il est ainsi impératif de bien connaître la biochimie aromatique car une huile essentielle, dans sa réalité matérielle, est une substance chimique, même naturelle, dont les effets doivent être contrôlés avec beaucoup de modération.