Les acides gras

Les acides gras sont des substances indispensables à la croissance et au bon fonctionnement de notre corps et plus particulièrement au niveau des tissus (membrane cellulaire). Notre organisme étant incapable de les synthétiser, l'apport doit se faire par une alimentation en huiles végétales et de poissons de première pression à froid, donc non raffinée et non chauffée. La complémentation permet d'assurer des apports harmonieux. La quantité nécessaire est peu importante : seulement quelques milligrammes par jour ce qui représente un apport calorique extrêment faible.

Elles sont classées habituellement en trois groupes :

- les acides gras polyinsaturés :

. Les oméga 3 : huiles de poisson des mers froides riche en EPA-DHA (Saumon, sardine, hareng, maquereau, flétan, morue, ...). Ces huiles sont naturellement riches en caciférol (vitamine D) et rétinol (vitamine A), vitamines liposolubles.

. Les oméga 6 : huiles végétales riche en acides poly-insaturés de type linoléique et gamma-linolénique (l'onagre, la bourrache, les pépins de cassis, le soja, le rosier muscat, la noix et le tournesol...)

. Les oméga 9 : huiles riches en acides gras mono-insaturés (huile d'olive, huile de tournesol, cajou...)

- les acides gras saturés : assurent un apport énergétique à l'organisme. Les alimentations occidentales en sont souvent beaucoup trop riches. Par contre un régime trop maigre risque d'entraîner des carences.

N'oubliez pas que les régimes très restrictifs ne vous apporteront certainement pas la quantité nécessaire d'acides gras. Pensez à compléter vos apport alimentaires avec des compléments alimentaires naturels. Le risque pour l'équilibre physique et psychique est bien présent.

Attention ces acides gras sont très sensibles à la chaleur et à l'oxydation. Ne les exposez pas à la chaleur et veillez à choisir des compléments alimentaires associé à des vitamines antioxydantes.

Toute supplémentation en acides gras polyinsaturés doit être accompagnée d'une supplémentation en vitamine E naturelle (tocophérol). La vitamine E protège les acides gras polyinsaturés de l'oxydation. L'apport en vitamine E pourrait probablement être estimé entre 100 et 150 mg par gramme d'oméga-3(O 3 ) (Acide alpha-linolénique + EPA + DHA) . Les acides gras polyinsaturés et la vitamine E doivent être consommés simultanément et de préférence au milieu ou en fin de repas.
Les oligo-éléments et les sels minéraux sont également très importants, car ils agissent en temps qu'activateurs des enzymes de transformation des acides gras.